Le Cancer de la Vessie et des Voies Excrétrices Urinaires

Pr. Olivier Cussenot

Résumé de la Formation

Les tumeurs de la vessie et des voies excrétrices urinaires touchent environ 11 000 hommes et 3 000 femmes chaque année. Elles sont le 7e cancer le plus courant en France, avec une incidence en augmentation chez les femmes.

Elles correspondent à la transformation maligne du revêtement épithélial, appelé urothélium, qui tapisse la voie excrétrice urinaire : cavités rénales, uretère, vessie et urètre. 95% de ces tumeurs sont localisées au niveau de la vessie. Elles sont responsables tous les ans de près de 5 000 décès. Elles sont principalement attribuées à l’exposition au tabagisme.

Du fait de sa proximité avec ses patients et du fait de son positionnement en première ligne, le médecin généraliste est un maillon essentiel du parcours de soins pour prévenir, diagnostiquer et apporter les soins de support liés à ce type de cancer. Il doit pouvoir exposer et éclairer le patient par une information complète et circonstanciée sur les bénéfices/risques des actions de prévention et accompagner les patients touchés par cette maladie.

}
11 heures
Généralistes, Gériatres
QCM
100% e-Learning

Un avant goût de votre formation en vidéo

Bande-annonce

Extrait de formation

Déroulé détaillé et informations

Prérequis
Programme
Evaluation
Indemnisation
Accessibilité

Vous devez être Médecin Généraliste ou Gériatre, disposer d’une tablette ou d’un ordinateur et d’une connexion Internet pour accéder à cette formation.

À l’issue de la formation vous serez capable de :

  • Connaître les bases anatomiques, histologiques et physiologiques nécessaires à la compréhension des méthodes diagnostiques et thérapeutiques des tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices
  • Connaître l’épidémiologie et l’histoire naturelle des tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices.
  • Connaître les moyens de dépistage individuel, de prévention et de suivi des patients vis-à-vis des tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices.
  • Comprendre la position des autorités de santé, des sociétés savantes et les enjeux en termes de responsabilité juridique.
  • Savoir prendre en charge les tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices.
  • Évaluer les bénéfices et les risques individuels inhérents aux procédures de prévention et de traitement des tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices.
  • Orienter un patient vers un parcours de mitigation des risques, de prévention primaire, secondaire et tertiaire vis-à-vis des tumeurs de vessie et des voies urinaires excrétrices.

A l’issue de l’audit clinique, l’apprenant aura la capacité :

  • savoir mettre en place une prévention et un diagnostic précoce pour les tumeurs de vessie ou des voies excrétrices urinaires

Nos programmes intégrés sont structurés en 3 phases, qui comportent chacune des évaluations :

  • Une première phase d’Evaluation des Pratiques professionnelles (EPP), qui permettra de faire l’état de vos pratiques actuelles.
  • Une phase de Formation Continue (FC) qui constitue l’apport de connaissances. Au début et en fin de celle-ci, deux QCM permettront d’évaluer la progression de votre compréhension du sujet.
  • Une seconde phase d’EPP, qui permettra d’évaluer l’amélioration de vos pratiques suite à cette formation et vous fournira un score de progression.

Dans le cas où vous avez choisi de suivre un programme constitué uniquement d’un EPP, vous n’aurez pas à suivre la phase. de FC et, si vous avez choisi un programme constitué uniquement d’une FC, celui-ci ne comportera pas de phases d’EPP.

Cette formation de 11 heures prise en charge à 100% par l’ANDPC, vous permettra d’obtenir une indemnisation de 495€.

Les sessions de formation débutent tous les 15 jours pour une durée de 4 mois.

Si vous avez des questions sur l’accessibilité à la formation en cas de handicap, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse mail contact@graad.fr. Nous vous répondrons sous les plus brefs délais.

Votre formateur expert pour cette formation

Pr. Olivier Cussenot

  • Professeur et Chef de service d’Urologie au sein de l’APHP (site Tenon)
  • Coordonnateur national (INca) pour les cancers urologiques rares au sein de l’IRCI
  • Président du conseil scientifique de l’Association Nationale des Malades Atteints de Cancer de la prostate

FAQ